Semaine dans le sud

31032009

Voilà ( enfin !!) l’article sur notre semaine passée dans le sud. Après les reproches de Pierre sur ma fainéantise concernant ce blog, je me décide enfin à vous narrer nos aventures palpitantes !

Nous sommes partis à quatre ( Nous deux avec Charles et Pauline ) vendredi dernier direction Villarica avec un bus de nuit. Ici il n’y a pas de train mais les bus sont vraiment chouettes, très confortables pour dormir. Nous sommes arrivés samedi matin et nous avons directement pris un second bus pour Pucon, ville très touristique et très et très chaleureuse. Une fois installés nous sommes allés nous renseigner à l’office de tourisme sur les sorties intéressantes à faire. Celle ci nous a redirigée vers les petites boutiques proposant diverses excursions. Nous avons trouvé un forfait très intéressant proposant la montée du volcan, une nuit au termes de pozones et une après-midi rafting, le tout pour 57 000 pesos chacun ( environ 77 € ). Et hop, dimanche levés 4h20 pour être au RDV de 5h à l’heure. Début de l’ascension à 6h20 mais malheureusement au bout de 2h20 de montée nous avons du rebrousser chemin : trop de vent, trop de souffre, trop dangereux ! Déçus mais quand même contents d’avoir pu voir les magnifiques vues qu’offrait le volcan avec le lever du soleil sur la ville, nous sommes descendus ( en courant dans la cendre .. ) et sommes rentrés à l’auberge.

Voilà quelques photos prises du volcan :

p3230370.jpgp3230386.jpgp3230425.jpg

 

Le soir nous sommes allés aux termes  » los Pozones », des sources naturelles d’eau chaudes ouvertes la nuit. Simplement génial : Le ciel était sans nuage, nous pouvions alors voir toutes les constellation. 3 heures plus tard nous sommes rentrés, après cette journée chargée, une bonne nuit s’imposait !

p3240446.jpg p3240437.jpg

Pas de temps morts, telle était notre devise : Lundi, Rafting ! Rendez-vous à 14h, tous dans le mini-bus pour rejoindre le rio Trancula. Après avoir enfilés notre habit de lumière ( voir plus bas .. ) nous avons mis les rafts à l’eau et nous nous sommes lancés ! 3 heures vraiment top, avec quelques petites frayeurs à la clé ( bloqués sur un rocher, ou encore moi qui suis tombée dans l’eau et qui suis passée sous le raft ) Très bon après-midi en tout cas, avec des guides très sympathiques et très patients ( Oui les petits français ont eu du mal à comprendre les consignes en espagnol :S )

L’équipe nationale du Chili venue s’entrainer avant les mondiaux

p3240557.jpgp3240567.jpg

 

Notre séjour à Pucon terminé, nous sommes partis à Entre Lagos, petit village très calme, sans trop d’intêret excepté une chose qui vallait vraiment le détour : des sources d’eau brûlantes en plein air, à côté d’une rivière, loin des touristes, avec en prime un bain de boue naturelle. Nous avons passé l’après-midi du mardi là-bas puis nous sommes rentrés à notre « cabaña », petit mobile-home loué également 5 000 pesos/personne.

Pierre, Charles et Pauline dans un trou d’eau chaude ( environ 40°)

p3250581.jpg

Le lendemain nous décidons de partir encore plus dans le sud, direction Puerto Octay ( point de départ de beaucoup de trekking ou de randonnées en VTT ) . Pour nous y rendre, nous nous divisons en deux équipes ( une petite compétition ..) : Pierre et Pauline la bretonne décident de prendre le chemin indiqué par le routard, c’est à dire prendre un bus et faire un détour de 80 km. Charles et moi, de notre côté, choisissons la solution « pékin express » et nous testons pour la première fois dans ce séjour le stop. La route pour aller à Puerto Octay est directe tandis que celle utilisée par le bus rallonge considérablement le trajet. Pour pimenter le jeu, une carotte s’imposait : les perdants prépareront un super diner aux gagnants . Soit ! Nous voilà partis chacuns de notre côté. Au bout d’une heure trente de marche dans la poussière, sous un soleil tapant, Charles et moi avons commencé à réflechir à quoi leur faire à manger … Nous sommes tout de même arrivés à l’auberge ( 2 heures plus tard … ). Une auberge superbe ( une des meilleures auberges au chili d’après le routard ) : des petites maisons en bois, le toit recouvert d’herbe, des animaux partout, un lieu perdu dans la campagne, loin de tout, avec juste en face, une vue magnifique sur le volcan d’Osorno.

A peine arrivés nous voilà partis pour une virée en VTT. Nous sommes partis nous balader autour du lac Llanquihue et avons alors découverts des paysages plus beaux les uns que les autres :

p3260672.jpgp3260673.jpgp3260713.jpgp3260718.jpg

Vues du volcan d’Osorno prés du lac de Llanquihue

Après avoir discuté avec Armine, le propriétaire de l’auberge, nous décidons de faire un trekking autour du volcan accompagné par Peter, un professeur de biologie Suisse, de passage au Chili pour rendre à son fils vivant ici.

Après un petit déjeuner plus que copieux ( café/chocolat, tarte aux myrtilles/pommes, pain, confiture, jambon, fromage ..) nous partons en directions du départ de notre balade, un refuge perdu en montagne. Nous avons fait une randonnée de 4 heures autour du volcan jusqu’au pied du lac Llanquihue, c’était superbe ! Le paysage était lunaire, c’était vraiment étonnant

p3270811.jpgp3270786.jpgp3270789.jpgp3270768.jpgp3270782.jpg

 

Petite pause dans l’écriture, reprise sous peu ..

 




Que fuerte !

11032009

      C’est le grand frère qui reprend la main ! On essaie de tenir le blog à jour mais c’est pas toujours évident. En tout cas maintenant on a le net avec les 2 ordinateurs et 100% du temps dans notre appart donc ça va nous faciliter la vie.

      Reprenons là où Pauline s’était arrêtée.. Ah oui elle se moquait de moi parce que j’étais en jeans sur la plage… Pour ma défense je ne les ai rejoins que plus tard et je ne savais pas à l’avance qu’ils allaient à la plage d’où ma tenue inappropriée.

 

     Quoiqu’il en soit samedi soir me voilà d’attaque pour faire la fête, et là oh surprise, les demoiselles qui se la sont pétées toute la journée au spa dans les jacuzzis, saunas, piscines et tout le tralala, sont fatiguées de tant d’efforts et préfèrent ne pas sortir… Il faut dire que c’est assez épuisant de se lever à midi chaque jour de la semaine pour ma pauvre petite sœur !

 p3090142.jpg

     Voilà je me suis vengé je peux continuer maintenant… Le soir je sors avec Charles et son colloc espagnol qui dit tout le temps « Que fuerte » d’ailleurs je vais le surnommer comme ça. On rejoint des amis chiliens et après quelques bars pleins à craquer on arrive à trouver une table dans le bar « sin remedio ». On papote on boit un coup et on se moque de « que fuerte » qui n’arrive pas à boire son verre (faut se l’imaginer tremper ses lèvres dans le verre en disant « que fuerte » ).

     Puis on décolle pour aller en discothèque et on se fait embarquer dans une boite appelée « la salla » une espèce de grande cave à 35 degrés complètement pleine à craquer avec de la musique trop forte et quasi pas de lumière : génial quoi. Bilan de la soirée on est invité toute la semaine aux soirées d’intégration d’Histoire…

 

     Lendemain, on se lève tôt c’est une belle journée il faut en profiter ! Une fois debout nous voilà parti vers 13h dans les rues de Valparaiso pour aller visiter les cerros (un cerro est une colline et correspond à un quartier) et prendre quelques photos. L’après-midi peut se résumer à deux mots : photos et grimpette. Les collines de Valparaiso sont vraiment raides et le dénivelé total effectué dans la journée ne doit pas être ridicule. Ce qui est sûr c’est qu’en rentrant on aura des jambes en acier ! 

p3090190.jpg

 

     Nous avons pu donc visiter un musée à ciel ouvert. On comprend mieux en se baladant dans les cerros pourquoi Valparaiso est patrimoine mondial de l’Unesco, les maisons sont toutes très différentes les murs sont couverts de dessins, de messages, de poésies, de jolis tags… Des maisons sont cachées par des caoutchouc et des bougainvilliers de 4-5 m de haut.. Et on dirait que chaque parcelle d’escalier, chaque petite maison, chaque muret a été comme posé sur la colline. Il n’y a aucune unité dans l’architecture, il n’est pas rare de découvrir un bout d’escalier en béton bien caché prolongé un peu plus loin par une pente en pavé, puis il faut contourner un mur mi en brique mi en pierre pour rejoindre une petite place en asphalte tout cela en passant a coté de maisons jaune citron, vert fluo et rose pâle. Si vous arrivez à vous imaginer ça vous avez une petite idée de ce à quoi peut bien ressembler cette ville…

 

p3090185.jpg

 

     Lundi je suis rentré plus tôt de l’université et du coup on a été manger dans un resto de poisson sur le port. Comme d’habitude le serveur nous tape la causette et nous chouchoute en bon gringos que nous sommes. Le poisson est vraiment très bon ici par contre Pauline s’est un peu trompée et elle a commandé par erreur une soupe de moule qui n’était pas terrible. L’après midi nous sommes repartis visiter d’autres cerros et notamment la fameuse maison bleue que l’on peut voir ci dessous. Pauline a craqué sur des boucles d’oreilles indigènes qu’un piégeur à touristes a très bien vendu (c’est un condor symbole de la protection blablabla7000pesosblablabla).

     Et voilà ! Aujourd’hui les Paulines viennent manger avec moi à l’université et pour la fin de semaine ça va être sorties avec les chiliens d’Histoire et week end à Santiago !

 

    Je profite de cet article pour dire merci à vous tous qui nous laissez des petits messages ici, ça nous fait super plaisir ! Besos

Pierre

p3100234.jpg

 




Les journées à la plage

9032009

   Le soleil tape encore sur Valpo et nous profitons encore beaucoup de la plage en cette délicieuse fin d’été. Dés que nous pouvons, nous filons à Viña del Mar ( la plage y est plus jolie et plus propre qu’à Valpo ) et nous passons l’après-midi là-bas.  Il fait en moyenne 25 degrés mais impossible de se baigner, l’eau est tout simplement glaciale !!n des bretons s’est tout de même trempé, c’est qu’à brest il est habitué à ce genre de température !

 

 

Pierre adore la plage mais ce qu’il aime par dessus tout, c’est prendre le soleil et se relaxer tranquillement, la preuve en images …… ! Il y a même des stars à Viña !! j’ai réussi à prendre Bart Simpson en train de décuver !

p3070053.jpgp3070052.jpgp3070076.jpgp3070068.jpg




Journée Relax !

9032009

      Oui ne vous y méprenez pas, la vie ici est très fatigante et très stressante … Donc, afin de nous détendre un peu, la propriétaire de Charles ( un des bretons, pour ceux qui ont un peu du mal avec les prénoms ) nous a invité samedi , moi et l’autre Pauline, a une journée au spa de l’hôtel de luxe  « Le Miramar », le plus bel hôtel de Viña del Mar. Au programme : Massage, cours d’aquagym, séance photo sous marine, bronzette sur la terrasse de l’hôtel, déjeuner au bord de la piscine et bien sur jacuzzi , enfin bref, une journée bien chargée en ce week-end de la femme !! Nous avons bien profité de tout ça, mitraillant les lieux de photos ( j’ai même pris en photo la table sur laquelle je me suis faite masser .. )

      Vers 18h nous sommes allé rejoindre Charles et son nouveau collocataire espagnol  Antonio à la plage et nous sommes partis faire quelques courses. Après une balade express dans viña, nous sommes rentrés. A 21h, Nous nous sommes tous retrouvé chez Charles et hop, nous sommes partis manger chez  » le filou de Montpellier « , un petit resto dans notre « cerro » tenu par un français. Super soirée !! Puis les garçons ont filés rejoindre des étudiants amis des bretons.

 

      Quelques photos de l’hôtel : tout d’abord ma nouvelle baignoire, puis une vue de l’hôtel, Pauline Cynthia et moi , et enfin une photo prise de la terrasse de l’hôtel.

p3080085.jpgp3080090.jpgp3080102.jpgp3080107.jpg

 




Vamos a la playa

2032009

     Après une bonne grasse matinée on émerge dans notre nouveau chez nous. On commence à faire connaissance avec notre colocataire, un globe trotteur à barbe blanche qui nous quittera dans 15 jours pour la Bolivie. Notre chambre est assez grande mais ce n’est pas le grand luxe. Il manque beaucoup d’ampoules et les pièces sont très sombres et pas toujours propres. De plus nous devons partager la connexion avec notre collocataire car un seul ordinateur peut être connecté en même temps (donc on sera peut être un peu moins disponible les jours à venir).

     Revenons à nos lamas, Pauline la bretonne nous appelle peu après notre réveil « vamos a la playa gringos? ». Nous voilà parti prendre le soleil à Vina del mar, le Saint Trop’ local.  Il doit faire dans les 25-30 ° et le soleil tappe fort. Les vagues se cassent en enormes rouleaux sur le plage en faisant des gerbes d’eau de 4-5 mètres de haut ce qui vaporisent littéralement nos corps qui commencent à cramer. L’eau est assez froide mais un des bretons ose plonger dans une vague (ils sont fous ces bretons). On passe ainsi une super après midi avec 2 perles de pauline la bretonne rajoutées dans notre carnet :

La bretonne : Ce qui est bien c’est que comme il fait beau il y a du soleil.

 

Charles :  « en direct » en espagnol c’est « en vivo » ?

La bretonne : Non en vivo ca veut dire en live c’est pas pareil

 

On espère en avoir de nouvelles très prochainement…

    A par ça pour l’instant on ne peut pas dire que l’on se goinfre car à l’heure ou j’écris nous n’avons pas mangé depuis 24h. On se rattrapera surement cette semaine en allant au marché et en se cuisinant des bons petits plats. En attendant ce soir ça sera surement resto avec les bretons.

 

Dos gringos a la playa, les jambes de pauline pour que Pepsi les mettent en fond d’écran, la banda, et un aperçu de la promenade des chiliens.

p3020031.jpgp3020020.jpgp3020015.jpgp3020039.jpg





El ríncon de la cochina

28022009

     Marre des fast foods, des collines de frites pleines de graisses couvertes d’oignons et d’oeufs : ce soir resto ! Routard en poche nous voilà tous les 5 (décidément ils sont attachants ces bretons) dans les rues del cerro conceptión à la recherche del « vinilo » un resto où la cuisine serait vraiment savoureuse…

     Là bas nous faisons connaissance avec Ivan qui nous tappe la discute et nous explique les plats. On fait même des blagues en espagnol trop la classe, on passe un très bon moment et on mange des plats super bons… Pour Pauline saumon au curry, moi j’ai préfèré un plat qui s’appelait « carne »allez savoir pourquoi, et les autres ont pris du lapin sauce framboise tout ça avec un très bon vin chilien.

     Nous demandons les desserts et là surprise ! Nous avons le choix entre une glace à l’avocat et une mousse d’olives ! Après un 2ème pisco (boisson nationale) nous voilà dehors pile à l’heure pour rentrer en boite de nuit. Et c’est parti pour de reggeaton avec les chiliennes jusqu’au bout de la noche. On a le rythme des chansons toute la journée après c’est systématique. A elle le gusta la gasoliiiina dame mas gasoliiina a ella le encanta la gasoliiiina dame mas gasoliiiiina….

    Seul bémol, en rentrant un des bretons s’est fait racketté sa carte de crédit et les pesos qu’il avait sur lui tout ça dans un des cerros le plus sûr de la ville… Faudra faire attention…

El vinilo

1000368.jpg




Primer día en Valpa

25022009

      Après un petit dej copieux où nous avons fait connaissance avec d’autres étudiants français, nous voilà d’attaque pour arpenter les rues sinueuses de Valparaíso. Au programme de la journée : acheter un téléphone, aller à l’université pour faire des repérages et commencer à chercher un appart.

      On s’est très vite rendu compte que le chilien n’a pas le même vocabulaire que l’espagnol. Et oui on dit un jugo de naranja et nous cherchons un appartement à arrendar et non pas à alquilar (louer). Autant dire que c’est bien plus difficile à comprendre que l’espagnol.

      150 photos de Pauline plus tard nous revoici dans le quartier de notre chambre « el cerro conceptión » et nous nous arrêtons au « brighton » pour prendre un petit rafraichissement. Et oui il fait bien chaud ici, même en tee shirt… Le Brighton est le bâtiment orange qu’on peut voir un peu plus bas ou nous avons pu prendre des jus d’ananas frais en admirant la baie de Valpa. Autant dire que c’est un gros piège à touriste, les 4 tables autour de nous parlaient français…

 

Dans l’ordre : le Brighton, la vue qui va avec, une jeune chilienne, des maisons versions playmobile, et un tramway en décomposition

p2260069.jpgp2260071.jpgp2260025.jpgp2260028.jpgp2260058.jpg

 

 




La llegadaa !!

24022009

      C‘est fou de réaliser qu’on y est enfin ! Plus de 2 ans qu’on parlait de ce voyage au Chili et nous y voilà !! 16h de vol pour arriver à Valparaiso, ville portuaire de 274 000 habitants.

       Les premières impressions ont été étranges. J’avoue avoir été un peu perdue, au milieu de tous ces chiliens se moquant de mon piètre accent espagnol. Comme pour toute nouvelle vie, il faut un temps d’adaptation, je le réalise aujourd’hui.

       Nous sommes allés nous promener dans les rues, changer nos euros et acheter quelques produits de premières nécessités et nous avons découvert une ville surprenante. Des façades de toutes les couleurs, des dessins engagés peints sur les murs ou même des câbles suspendus aux maisons décorent cette baie encerclée de collines. Le charme a opéré : nous sommes séduits !

      Nous sommes excités à l’idée de vivre cette aventure tous les deux, tellement heureux qu’elle ait pu se concrétiser, et tout ceci grâce à vous tous ! Muchas gracias gringos !

 

Deux jeunes chiliens qui nous ont aidé à trouver notre chemin

p2240129.jpg

       Arrivée à Sao Paulo : Des buildings, des maisons résidentielles et surtout des bidonvilles à perte de vue…

Température extérieure de 25°C à 6h du matin et petite frayeur dans un aéroport bennyhillesque.

 

Lever du soleil sur Sao Paulo

arrivée à Sao Paulo

 







eenjaarinnederland |
What's up in New york city |
Cédric en Argentine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Notre studio en Martinique
| Indochine
| Tahiti